Accueil

Accueil

La puissance du pharaon se mesure réellement dans ses constructions. Abou Simbel est un excellent exemple de la grandeur de Ramses II. Construit au bord du lac Nasser, il célèbre les victoires militaires de Ramses. Tout près, on y découvre un autre temple dédié à sa compagne, Néfertari.

Chacun des temples visités est couvert de fresques et d’hiéroglyphes qui célèbrent la gloire du pharaon. Il y en a partout, les murs et les plafonds en sont complètement recouverts.

Les colosses de Memnon sont les seuls vestiges d’un temple actuellement détruit. Est-ce un tremblement de terre ou est-ce plutôt que les constructeurs de l’époque auraient trouvé un sens particulier au mot « recyclage », je n’en sais rien. Mais, si on en juge par la taille de ces colosses, le temple qu’ils gardaient devait être vraiment colossal.

 

Karnak, avec ses allées de sphinx à tête de bélier frappe l’esprit par sa grandeur et son opulence. Il est facile d’imaginer la procession des prêtres qui transportaient la barque solaire, symbole du voyage du pharaon.